Goupe A

Après l'éphémère épopée du groupe B, les voitures du Groupe A sont retenues pour devenir en rallye les voitures disputant le Championnat du Monde des Rallyes à partir de 1987. Le groupe S n'ayant jamais vu le jour, le groupe A est le seul pouvant répondre à un besoin de réglementation sportive automobile.

Dans l' "annexe J" définissant les groupes N, A et B, cette catégorie correspond aux voitures de tourisme modifiées. Cette catégorie a été créée en 1982 pour remplacer l'ancienne catégorie Groupe 2.

Les Groupe A sont des voitures modifiées par rapport aux voitures de série, lesquelles doivent être produites à un minimum de 2 500 exemplaires par an pour que les versions compétitions puissent être homologuées par la FIA. Pour pouvoir modifier les voitures, les constructeurs doivent faire homologuer chaque nouvelle pièce par la FIA, avant de pouvoir les utiliser en course.

Les Groupe A, comme les Groupe N, sont réparties en quatre classes de cylindrées :

  • A5 : jusqu'à 1 400 cm³
  • A6 : de 1 400 à 1 600 cm³
  • A7 : de 1 600 à 2 000 cm³
  • A8 : plus de 2 000 cm³

Note : les moteurs utilisant une suralimentation (compresseur ou turbo) se voient appliquer un coefficient multiplicateur de 1,7 par rapport à leur cylindrée réelle.
Exemple : un 2 litres turbo devient un 3,3 litres après calcul, donc passe en classe A8.

Cette classification a régi les voitures engagées en championnat du monde des Rallyes jusqu'en 1996. A partir de 1997, une réglementation spécifique, reprenant les bases et segmentation du Groupe A, a été créée, laissant de la liberté sur certains points et durcissant d'autres, dans le but d'ouvrir le Championnatr à de nouveaux acteurs. Il s'agit de la réglementation WRC (World Rally Championship).

En 1987, après l'euphorie du groupe B et l'attrait du grand public lié à la débauche de puissance, au côté spectatculaire de ces "monstres", la déception est grande, tant chez les pilotes que pour le public de se retrouver avec des voitures "ordinaires". Plus de montée d'adrénaline au passage des voitures sans puissance, sans son rageur, sans caractère. Après l'abandon de Peugeot qui ne possède pas de voiture capable de s'imposer, Lancia, sans réelle concurrence, s'impose à 9 reprises sur 13 épreuves.

Il faudra tout l'art des ingénieurs et l'arrivée des constructeurs japonais pour que ce championnat retrouve un intérêt. La suite prouvera que cette discipline arrive toujours à renaître puisque le ferveur est revenue avec la montée en puissance contrôlée et les nouvelles réglementations qui limitent les coûts et rendent la compétition toujours plus difficile et plus disputée.

La création de la catégorie WRC, qui n'est qu'une façon d'homologuer une voiture du groupe A en Championnat du monde des rallyes, donnera une bouffée d'air frais supplémentaire et fera revenir nombre de constructeurs, dont Peugeot.

Voitures de rallye Groupe A :
Lancia Delta HF 4WD
Lancia Delta HF Integrale
Lancia Delta HF integrale 16V
Mazda 323 4WD
Ford Sierra RS Cosworth
Ford Escort RS Cosworth
Mitsubishi Galant VR-4
Mitsubishi Lancer Evo
Renault 5 GT Turbo
Subaru Legacy RS
Subaru Impreza
Toyota Celica GT-4 ST165
Toyota Celica Turbo 4WD
Toyota Celica GT-4 ST205

free joomla template
template JoomSpirit