LES REGLEMENTS - LES CHAMPIONNATS

Les premières activités de rallyes ont été le fait d'organisateurs isolés. Les premières épreuves sont apparues en même temps que l'automobile, à l'aube du 20ème siècle.

Au début des années 50, l'organisme de tutelle légiféra afin de coordonner les épreuves qui devenaient chaque mois plus nombreuses.

1953 : CHAMPIONNAT EUROPEEN DES RALLYES POUR LES CONDUCTEURS

Un premier règlement organise un Championnat d'Europe pour les pilotes. Ce Championnat existe encore aujourd'hui.
Compte tenu du manque d'engouement des marques pour ce championnat Conducteur, les pilotes favorisèrent les rallyes proches de chez eux ce qui permit aux pilotes du Nord de l'Europe de se mettre en valeur.

L'Allemand Helmut POLENSKY, sur Porsche, entra dans l'histoire en tant que premier Champion d'Europe des rallyes.

 

1966 : GROUPE 1 à 6

Publication de la première annexe J, dans laquelle la FIA définit les voitures de compétition.
Cette norme établit 6 groupes définis comme suit :

Groupe

Nb de voiture produites

Modifications autorisées

Type de voiture

1

5000

non

Série 4 places

2

1000

oui

4 places

3

400

non

Série 2 places

4

400

oui

2 places

5 - 6

oui

Prototype

Avec ce règlement les marques investirent massivement dans les voitures du Groupe 4 qui devinrent les voitures de rallye par excellence jusqu'à l'avènement de la nouvelle classification en 1983.

 

1968 : CHAMPIONNAT D'EUROPE DES MARQUES

la CSI (Commission Sportive Internationale), l'organisme sportif de la FIA, créé le Championnat d'Europe des Marques.

 

1970 : CHAMPIONNAT INTERNATIONAL DES MARQUES

le Championnat d'Europe des Marques se transforma en Championnat International des Marques. Plus que l'ouverture sur le monde (seul l'East African Safari a été ajouté aux épreuves européennes) il s'agit de l'officialisation de la création d'un championnat mondial dédié aux constructeurs.

 

1973 : CHAMPIONNAT DU MONDE DES RALLYES DES CONSTRUCTEURS

la FIA créa le premier Championnat du monde des rallyes des constructeurs. Pour cette première édition 13 épreuves étaient prises en compte avec les rallyes du Portugal, des 1000 lacs, de la Corse et de Pologne qui venait s'ajouter aux épreuves comptant pour le championnat international des marques de 1972. L'Alpine Renault A110 devait entrer dans l'histoire en remportant le titre cette année-là.

 

1977 : COUPE FIA DES CONDUCTEURS

Le championnat devient réellement mondial en intégrant un rallye au Canada, le Critérium de Québec, et un autre en Nouvelle-Zélande.

 

1979 : CHAMPIONNAT DU MONDE DES PILOTES

Création du Championnat du Monde des Pilotes.
Sur les 12 rallyes de la saison, seuls les 7 meilleurs résultats sont pris en compte. Les points sont attribués aux 10 meilleurs pilotes classés et sont attribués selon le barème suivant : 20, 15, 12, 10, 8, 6, 4, 3, 2 et 1 points.

 

1983 : GROUPE N, A et B

Entrée en vigueur de la nouvelle réglementation, nouvelle Annexe J définissant les groupes N, A et B.

Caractéristiques des nouvelles catégories :

Groupe

Nb de voitures produites

Evolutions

Modifications autorisées / Contraintes

N

5000 en 12 mois

non

uniquement concernant la sécurité

A

5000 en 12 mois

non

OUI, limitée

B

200

10% par an
(20 véhicules)

- OUI, très nombreuses
- 1 évolution par an à date anniversaire de l'homologation
/ échelle de poids ayant un rapport direct avec la cylindrée du moteur

Expérimental

1

non

- OUI illimitée / uniquement dans les rallyes nationaux acceptant cette catégorie

Cette période restera dans l'histoire comme l'ère de la démesure, la triste période où tout s'est terminé dans un grand gâchis de vies humaines et d'investissements stériles, tout ceci parce que des techniciens, pressés par leur Direction, ont négligé la sécurité au profit de la compétitivité.

 

1987 : LE GROUPE A : LE SANG NEUF DU RALLYE

Les constructeurs sont contraints de repartir d'une feuille blanche. Ceux qui n'ont pas de voiture au catalogue leur permettant de se battre au premier plan se dirigent vers d'autres disciplines, tel Peugeot.
D'autres, tentent d'adapter un véhicule de leur gamme, tels Audi ou Nissan. Et puis il y a ceux qui possèdent LA bonne voiture. 2 constructeurs sont dans ce cas, Mazda et Lancia.
Mais le duel tournera court, la Mazda 323 4WD étant handicapée par le manque de fiabilité de son moteur 1600 cm3, la Lancia Delta HF 4WD se fit dérouler un tapis rouge par la concurrence jusqu'au titre en fin d'année.

La FIA décide qu'à partir du 1er janvier 1997 une nouvelle réglementation entrera en vigueur, dénommée World Rally Car (WRC).

Pour les constructeurs cela signifiera une nouvelle façon d'homologuer les voitures, ce qui leur permettra de leur faire bénéficier d'évolutions intéressantes strictement encadrées par un cahier des charges très précis. Il est ainsi laissé aux constructeurs la possibilité, par exemple, d'ajouter un turbo et quatre roues motrices à un modèle de série qui n'en possède pas.

Un pan du règlement est aussi consacré aux organisateurs d'épreuves. Pour continuer à avoir le droit de faire partie du Championnat du monde les courses doivent se conformer à un nouveau format. La longueur totale des Epreuves Spéciales (ES) ne doit pas dépasser 400 km et doivent être disputées sur 3 jours, du vendredi au dimanche. Les reconnaissances doivent avoir lieu dans le semaine qui précède.

Le premier rallye touché par cette mesure est le rallye Monte Carlo qui doit faire l'impasse sur son célèbre parcours de concentration. C'est le prix à payer pour pouvoir continuer à vivre.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

free joomla template
template JoomSpirit